Comment mesurer la conversion d'un site web ?

Comment mesurer la conversion d'un site web ?

Temps de lecture: 
4

Sur quel critère vous basez-vous pour juger du succès d’une boutique ? Par le nombre de personnes qui entrent? Par les vêtements très chics de la vendeuse ? Par les publicités Facebook que vous avez vu sur l’enseigne ? D, réponse D : par le nombre de personnes qui passent en caisse. Une belle vitrine est attirante, mais si les prix sont exorbitants, cela risque d’être un frein à l’achat et une incitation à la flânerie (plus communément appelé lèche-vitrine).

Pourquoi vous parler de cela ? Tout simplement parce qu'à la fin de la journée, le commerçant va comptabiliser le chiffre d’affaires de sa caisse pour analyser sa rentabilité.  Et vous, chef de projet ou webmaster, à la fin de la journée, vous devez mesurer la conversion de votre site web pour voir si votre site est un vecteur business pertinent.

Mais, c’est quoi une conversion ?

Une conversion, c’est quand un visiteur réalise une action sur votre site. Il existe plusieurs types de conversion : inscription à une newsletter, demande de rendez-vous, appels, demande de devis ou acte d'achat en ligne. La première étape de votre stratégie digitale est donc de définir et de catégoriser les actions de conversion qui vous intéressent, sans oublier les chiffres qui gravitent autour.

Le chiffre d’affaires généré est important : mais connaître le nombre de commandes sur un mois, le panier moyen sur votre site Internet ou le taux d'abandon de panier, sont autant de statistiques e-commerce qui remettent en perspective votre rentabilité. La remise en perspective, c’est le fondement de votre quotidien, afin d'évaluer le ROI de vos actions sur Internet.

Le taux de conversion, l'enfant prodige de Google Analytics

Une fois les actions attendues définies, il existe un pourcentage tout à fait incontournable : le taux de conversion. Le taux de conversion, c’est le ratio entre le nombre d’internautes qui ont atterri sur votre site et ceux ont réalisé l’action que vous attendiez d'eux. Vous n'êtes pas très fort en mathématiques ? Pas de souci : Google Analytics vous calcule ce chiffre-clé pour vous. 

Tant que vous êtes sur la plateforme du géant des GAFA, n'hésitez pas non plus à y définir des objectifs de conversion. Ils sont modifiables à l'envi, quand vous le souhaitez, si vous sentez à un moment que vos actions marketing commencent à porter leurs fruits.

Comment améliorer le taux de conversion d’un site web ?

Qu'est-ce qui peut bien donner plus envie à vos prospects de se transformer en clients sur votre site ? Si chaque cible est différente, et donc chaque stratégie marketing et e-commerce unique, voici trois conseils génériques pour vous aider à transformer en clients vos visiteurs.

Améliorer l’expérience utilisateur : à chaque seconde de chargement, vous êtes à une seconde de perdre votre prospect. Vous êtes en concurrence avec des milliers de prestataires : ne lui donnez pas une occasion de s’enfuir, à cause d'une vitesse de chargement de vos pages trop lente.

Clarifier l'arborescence de votre site : optimisez vos pages, des pages fixes à vos Landing Pages, en passant par vos articles de blog. En effet, plus l’information est claire, précise et concise, plus le tunnel d'achat sera fluide, et plus vite votre visiteur complétera son panier !

Pensez responsive : impossible de penser optimiser son taux de conversion moyen sans penser à optimiser son site pour tous les types d'écrans (mobile, tablette et smartphone). Un nombre considérable d'internautes achètent directement via leur mobile : leur expérience en ligne sur votre site doit y être irréprochable, aussi simple que sur écran de bureau.

Pensez réassurance : ce qui bloque bien souvent un utilisateur d'acheter sur un site ecommerce, c'est le manque d'assurance en ce site. Depuis votre fiche produit, qui doit être claire comme de l'eau de source, à votre processus de paiement en ligne, tout doit être fait pour rassurer le visiteur. Une bonne technique de marketing digital consiste à intégrer des avis clients au cours du processus de commande, ou encore de mettre en avant une promotion spéciale (comme une livraison gratuite, ou des frais de port réduits) pour tout nouveau visiteur. En somme, incitez votre internaute à se laisser convertir !

 

L’idéal est de définir plusieurs types de conversion et de regarder les canaux préférés de vos prospects : par exemple, préfèrent-ils vous appeler pour avoir un contact humain, ou faire directement une demande de devis en ligne ? Si vous voyez que les demandes de devis sont plus rentables, n’hésitez pas à rajouter un call-to-action à votre site proposant un devis en ligne gratuit. L’observation des conversions vous permet aussi d’optimiser continuellement votre tunnel de conversion, pour rester cohérent avec votre marché.

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

Le taux de conversion d’un site : voilà la métrique-clé que tout marketeur ou webmaster a en tête. En effet, il s’agit...Lire la suite
Microsoft a établi qu’entre 2000 et 2016, notre capacité d’attention, descendue à 8 secondes, était devenue inférieure...Lire la suite
AARRR, PESTEL, AIDA : le monde du marketing digital est un nuage de mots rempli d’acronymes qui se succèdent et se...Lire la suite