Le lexique de l'UX pour les nuls

Le lexique de l'UX pour les nuls

Temps de lecture: 
4

L’expérience utilisateur, ou UX, désigne la qualité de l’expérience ressentie par un utilisateur dans un environnement digital. Cette notion relativement récente aborde notre relation aux produits numériques en général, tout en considérant leur qualité ergonomique.

Différents critères sont pris en compte pour déterminer notre rapport au digital. Au-delà de l’efficacité du produit, les aspects esthétiques et émotionnels sont fréquemment observés. Aujourd’hui, le lexique de l’expérience utilisateur a beaucoup évolué, sous la forme de nombreux anglicismes et acronymes parfois complexes.

Vous souhaitez réaliser un projet digital “UX-friendly”, mais craignez de vous sentir démuni ? Pas de panique ! Nos experts vous partagent un petit lexique de l’UX pour les nuls, contenant les grands termes techniques à connaître.

L’UX pour les nuls : sortez le dictionnaire 

Vous débutez dans le design web et souhaitez impressionner vos amis ? Révisez sans tarder votre lexique pour afficher enfin votre crédibilité ! Lorsqu’on débute un projet web, dans une agence ou chez l’annonceur, il est courant d’être confronté à certains termes qui nous semblent parfaitement étrangers.

La plupart de ces termes sont d’ailleurs hérités de l’anglais, ce qui ajoute complexité et malaise pour les non-anglophones… et pour quiconque ne touche pas trop au graphisme.

L’UX pour les nuls, niveau 1 : les basiques des designers

Vous avez un site Internet et souhaitez améliorer votre interface pour simplifier la vie digitale de vos chers internautes ? Le fait de récolter les données de vos utilisateurs pour faire les réajustements porte un nom : dans ce cas précis, il s’agit de “monitoring”. Cela vise à améliorer l’UX, soit l’expérience utilisateur des personnes qui visitent votre page web.

Lorsqu’une personne interagit avec un objet numérique, on dit qu’il interagit avec l’”UI”. Issu de l’anglais “User Interface”, cet acronyme désigne la partie visible d’une interface, à savoir ce qu’un internaute peut observer, voir et toucher.

L’UX pour les nuls, niveau 2 : analysez vos utilisateurs

Par ailleurs le “design d’interaction” désigne, en UX design, la façon dont un objet numérique va se comporter face à l’utilisateur. Il s’agit d’un aspect essentiel, dans la mesure où l’interaction doit être comprise simplement des utilisateurs.

Idéal pour tester l’efficacité d’un site ou d’une application mobile, le “test d’utilisabilité permet d’établir les ajustements nécessaires. Il s’agit d’observer les internautes en action et évaluer les points défaillants. Par exemple, il s’agira de tester un site e-commerce, de la visite de la Landing Page à l’acte d’achat, pour voir si des éléments bloquants apparaissent sur le parcours. Il est important d’éviter que vos visiteurs s’arrachent les cheveux sur votre site !

À l’issue de cette démarche, le webdesigner peut identifier clairement le “parcours utilisateur”. Il s’agit d’un outil efficace pour connaître l’expérience vécue par l’internaute sur un plan technique et émotionnel, et briefer les développeurs sur les éléments d’un site à modifier. 

Notez que l’”ergonomie web” est une notion essentielle, venant caractériser la relation entre l’homme et la machine. En naviguant sur internet, un utilisateur dispose de différents éléments avec lesquels il peut réagir. Ce sont les fameux “call-to-action” qui sont, en français dans le texte, des appels à l’action. En psychologie de la perception, on désigne ces éléments par le terme numérique “affordance”.

Un UX designer qui étudie le comportement d’un internaute pourra évaluer un “scénario” bien défini. En effet, le “scénario” permet d’analyser les comportements de l’utilisateur sur votre site (les applications qu’il utilise, dans quel but et par quel moyen…). Il va sans dire que les visiteurs se plaisent à démolir les scénarios pré-conçus, d’où leur grande utilité. 

L’UX pour les nuls, niveau 3 : préparez une expérience optimale

Dans le domaine du marketing, vous serez souvent amené à parler des utilisateurs en termes de “persona”. Ce mot désigne un personnage virtuel appartenant à un groupe ou un segment-cible. Un “persona” est essentiel pour les chefs de projet qui souhaitent connaître leurs cibles sur le bout des doigts, et développer leur stratégie webmarketing.

Par ailleurs, il est toujours conseillé aux entreprises de créer un site “responsive”. Votre développeur web vous en a sans doute lui aussi déjà parlé : cette technique de web-design permet de s’assurer que le site s’adapte à différents supports numériques comme les ordinateurs, les tablettes et les smartphones. Il s’agit également d’un élément déterminant pour votre référencement naturel, puisque Google prend en compte le temps de chargement des pages web dans son classement.

Si vous allez dans une agence web pour conceptualiser votre site, l’étape du “zoning sera aussi indispensable. Il s’agit, avec le professionnel qui vous accompagne, de désigner les espaces présents sur une interface (comme la place allouée au logo ou aux blocs d’actualité par exemple). Tout aussi importantes, les “maquettes” permettent de définir l’identité visuelle et l’aspect graphique des différentes pages et interfaces web.

Enfin, vous serez amené à établir un logiciel “prototype”, afin d’évaluer le bon fonctionnement de l’application avant sa diffusion.

Si l’élaboration d’un projet digital peut paraître intimidante, ce lexique de l’UX pour les nuls vous permettra d’avoir toutes les cartes en main pour réaliser vos objectifs, et faire un encore meilleur job de chef de projet. À vos analyses UX, graphistes et webdesigners en herbe !

D'AUTRES ARTICLES TROP COOL !

En agence de communication les journées sont intenses, et ressemblent plus à un marathon qu'à une séance de paddle sur...Lire la suite
Microsoft a établi qu’entre 2000 et 2016, notre capacité d’attention, descendue à 8 secondes, était devenue inférieure...Lire la suite
AARRR, PESTEL, AIDA : le monde du marketing digital est un nuage de mots rempli d’acronymes qui se succèdent et se...Lire la suite